3 conseils pour se tondre les cheveux soi-même

Avec le rythme effréné du mode de vie actuel, c’est toujours très difficile de trouver un créneau, même une fois par mois, pour un rendez-vous chez le coiffeur habituel. Pourtant, votre tête ressemble à un homme qui vient de sortir de la caverne. La solution la plus pratique et aussi économique est de se tondre les cheveux soi-même. La tâche n’est pas facile. Voici donc 3 conseils qui peuvent vous aider dans cette mission.

S’équiper des matériels appropriés

Vous avez décidé de vous tondre les cheveux vous-même. La première fois, cela peut être extrêmement stressant. Mais en suivant quelques conseils, il n’y aura pas de problème. Évitez toutefois au début de réaliser une coupe difficile pour réussir la mission comme un véritable professionnel. Commencez par rassembler tous les matériels requis, de préférence faciles à manipuler et performants.

Vous avez besoin d’une bonne tondeuse à cheveux professionnelle, d’un peigne à fines dents, d’une paire de ciseaux de coiffure, d’un miroir de salle de bain et d’un miroir à main pour pouvoir visionner les arrières, et d’une serviette. Le résultat dépend essentiellement du choix de la coupe de cheveux, mais surtout de la qualité des accessoires utilisés et de votre habileté. Prenez soin à ce que l’environnement pour travailler bénéficie d’une bonne luminosité.

Les étapes de préparation

Avant de procéder à la coupe, il est préférable de laver les cheveux, les faire sécher et démêler. Le style de votre nouvelle coupe doit être pensé au préalable, sinon vous travaillez à l’aveuglette. Pour limiter les risques, vous avez intérêt à garder la même forme, mais beaucoup plus court. Une fois que tout soit prêt, installez-vous face à votre miroir de la salle de bain et bien peignez votre chevelure vers l’arrière afin de pouvoir les relever. Au cas où les mèches sont déjà trop longues, il vaut mieux d’abord les couper avec le ciseau pour faciliter par la suite la tonte.

Procédez à la préparation des différents sabots de coupe de la tondeuse. De manière générale, l’épaisseur va de 2 à 21 mm suivant les modèles. Il faut les installer du plus grand au plus petit. Pour réaliser une coupe dégradée, vous devez définir la longueur la plus courte et aussi la plus longue. A chaque longueur correspond un sabot.

Les processus à suivre pour la coupe

Pour commencer, utilisez le sabot le plus long. Vous pouvez changer de taille au fur et à mesure afin de vous épargner des dégâts irrémédiables. Procédez depuis les côtés, puis passez à l’arrière avant d’attaquer la nuque. Durant tout le processus, il est préconisé de maintenir bien à plat la tondeuse, en réalisant des déplacements de bas en haut.

Pour obtenir des résultats uniformes, il n’est pas nécessaire de changer le sabot. Ainsi, la coupe dégradée réclame différents niveaux. Vous devez toutefois vous arrêter à la limite supérieure de la plus grande longueur souhaitée de vos cheveux. Sur les côtés et la nuque, la tâche s’achève au sabot numéro 1. Quant à la finition, vous pouvez retirer le sabot ou vous servir tout simplement d’une mini-tondeuse de précision dédiée à cet effet .